Logo QUB musique

CharlElie Couture

CharlElie Couture

Biographie

Né à Nancy le 26 février 1956, diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts, CharlElie Couture s’inscrit dans le courant « multiste », des artistes pluridisciplinaires dont il est une des références notoires. Depuis plus de trente ans, CharlElie poursuit une démarche vers ce qu’il définit comme « l’Art Total », attitude globale consistant à trouver des interconnexions entre les formes d’expressions de l’Homme que sont l’Ecriture, l’Image et la Musique. En 1978, pour sa thèse de fin d’étude il a choisi le thème de « la polymorphie de l’esprit » qu’il explore encore aujourd’hui. À cette occasion, il présente des photos, des textes et des peintures et il auto-produit un premier disque « 12 chansons dans la sciure », qui attire l’attention des professionnels. À peine trois années plus tard, en 1981, il est le premier artiste français signé par Chris Blackwell sur Island Records, un label Anglo-Américain. Neuf mois plus tard, le succès est au rendez-vous avec l’album « Poèmes rock » enregistré à New-York, que le magazine Rolling Stone a classé en janvier 2010 dans le Top 25 des 100 albums qui ont marqué l’histoire du Rock en France. Toujours en 1981, il fonde à Nancy, le groupe « Local à Louer », associant photographes, peintres et poètes et publie à cette occasion le fameux « Manifeste de l’Art Rock » où il écrit : « l’Art doit faire la jonction entre le fonctionnalisme de la société industrielle et les aspirations de la culture pop! ». En tant que musicien, il a composé 17 bandes originales de films (dont notamment celle de « Tchao Pantin »). CharlElie a exposé ses peintures, photos et dessins, en France, en Belgique, en Suisse, aux Etats-Unis. Musicien et compositeur prolifique, il a enregistré 23 albums et fait 1500 concerts à travers le monde sur les 5 continents. Il a publié une quinzaine d’ouvrages de réflexions, de dessins et de photos. Depuis 2004, en exil volontaire, parti pour renaître et continuer de pratiquer l’Art « comme une religion » dans cette ville « comme Babel », entraîné dans un mouvement perpétuel. Hyper productif, en phase avec le monde, il dessine, peint, photographie, récupère, transforme ce qui l’entoure dans son atelier New Yorkais. Depuis 2010 CharlElie dispose de sa galerie « The RE Gallery » en plein coeur de Manhattan (NY). Comme tous les parcours de grands artistes, faits de mystères, d’ombres et de lumières, celui de CharlElie est à l’instar de ces « paysages intérieurs » qu’il tente de nous montrer à travers cette quête de l’absolu. Son talent sans compromis s’inscrit dans la continuité. Après avoir marqué une pause musicale pour se consacrer à son travail de plasticien dans son atelier de Manhattan, CharlElie revient en force sur scène en 2011 en France avec un nouvel album produit par Sean Flora « FORt rêveur » puis, en 2014, L'amour au fond, un hymne à la passion bien dans le style du créateur de Comme un avion sans aile. © DP/Qobuz