Logo QUB musique

Daniel Hope

Daniel Hope

Biographie

Nourri par une histoire familiale tragique et romanesque, Daniel Hope est aujourd’hui un véritable globe-trotter de la musique.Le riche passé de cette famille cosmopolite lui a apporté une curiosité inlassable pour de nouveaux horizons comme pour de nouveaux répertoires. Après avoir été le violoniste de la dernière mouture du fameux Beaux-Arts Trio avec Menahem Pressler et Antonio Meneses, il s’approche du jazz et des ragas indiens, noue des collaborations avec des acteurs comme Klaus Maria Brandauer et Mia Farrow et ressuscite la musique des compositeurs « dégénérés » interdits par les nazis. Ses recherches l’amènent aussi à s’intéresser et à enregistrer les premières versions des Concertos de Berg et de Mendelssohn. Son enregistrement de la recomposition des Quatre Saisons de Vivaldi par le compositeur néo-minimaliste germano-britannique Max Richter divise la critique et bat tous les records de vente pour un album classique. Excédé par la façon avec laquelle le chef-d’œuvre de Vivaldi est mis à toutes les sauces par les sonneries de téléphone, dans les ascenseurs, les supermarchés ou dans des arrangements les plus incongrus, le compositeur réécrit sa propre vision de Vivaldi en le déconstruisant tout en le respectant. Le résultat est bluffant. Après le succès du premier enregistrement de 2012, cet album fait peau neuve avec des contenus additionnels qui sont comme des intermèdes sonores à l’œuvre du compositeur vénitien.Fasciné dans son enfance par le cinéma, Daniel Hope est aussi passionné par l’Age d’or d’Hollywood et par les violonistes des années cinquante comme Felix Slatkin, Louis Kaufman ou encore Michael Rabin. Dans son album Escape to Paradise il tente de retrouver ce paradis perdu avec des œuvres de Korngold, Eisler, Rozsa et Waxman, tous ces exilés européens qui ont écrit pour le cinéma américain. Cette recherche est prolongée dans son livre Sounds of Hollywood dans lequel il développe ce sujet.Non content de jouer du violon dans toutes les salles du monde, d’écrire des livres et des scénarios, Daniel Hope a créé un site web très performant sur lequel il tient un blog vidéo qu’il filme et produit lui-même. Préoccupé par les grands problèmes du monde, il s’active aussi pour des causes humanitaires et a organisé des concerts multi-genres afin de faire prendre conscience au monde des dangers du réchauffement climatique. Hope = espoir ou l’art de bien porter son nom.François Hudry / QOBUZ / janvier 2018