Logo QUB musique

Joe Pass

Joe Pass

Biographie

Joe Pass apprend la guitare vers l'âge de 8-9 ans et joue dès l'âge de 14 ans dans l'orchestre de Tony Pastor pour les radios. Il découvre Django Reinhardt au moment de sa venue aux Etats-Unis en 1946 et constitue une formation « sans tambour ni trompette », identique à celle de Django Reinhardt et de Stéphane Grappelli (Hot Club de France). Il fait une seconde découverte au moment de son arrivée à New York avec le jazz be bop qui règne dans la 52ème rue avec Charlie Parker, Bud Powell, Thelonious Monk et Dizzy Gillespie. Malheureusement, Joe Pass perd pied, se drogue, sa carrière s'arrête pour un long moment (1949-1961). De la prison il passe en maisons de santé, monte une association avec d'autres musiciens dans le même cas que lui afin d'aider les personnes droguées. A cette occasion, il enregistre avec Arnold Ross l'album « The Sounds of Synamon » (1961), rend un hommage à Django Reinhardt, « Django », et travaille avec George Shearing (1965). Joe Pass disparaît de la scène du jazz et travaille en studio pour accompagner des musiciens, dont Frank Sinatra. Le producteur Norman Granz sort Joe Pass de l'ombre, lui fait signer un contrat pour le label Pablo (1970). Il sort son premier disque solo en 1973, « Virtuoso », qui obtient un vif succès, le propulsant parmi les vedettes du jazz. C'est ainsi qu'il accompagne Ella Fitzgerald et Sarah Vaughan, devient membre du trio d’Oscar Peterson, joue avec Duke Ellington, reconstitue avec Count Basie le Kansas City Orchestra des années 30. Joe Pass est le guitariste de jazz qui a le plus enregistré depuis 1980. Surnommé « l'Art Tatum de la guitare » en comparaison avec le pianiste, Joe Pass est un virtuose aux lignes mélodiques très claires qui dégagent un swing qui pousse (drive).photo : © Mephisto © ©Copyright Music Story Music Story 2015