Logo QUB musique

John Renbourn

John Renbourn

Biographie

Co-fondateur du groupe Pentangle, John Renbourn restera comme l’un des acteurs phares de la scène folk britannique des sixties aux côtés de son complice Bert Jansch disparu en octobre 2011. Si ce dernier était fasciné lui aussi par le blues rural et le folk, Renbourn était avant tout un fanatique de musiques anciennes.Né le 8 août 1944 à Londres, John Renbourn étudie la guitare classique très jeune et s’intéresse notamment aux musiques anciennes, passion qui restera fermement ancrée dans son jeu. A l’instar de ses congénères, il découvre les vieux bluesmen comme Lead Belly et Big Bill Broonzy. Durant les années 60, il se produit notamment avec Mac MacLeod et commence à enregistrer ses premières démos. Les prémices de ce qui deviendra la scène folk britannique pointent le bout de leur nez. Renbourn joue du blues, du folk et accompagne également des chanteurs contestataires ou de gospel comme Dorris Henderson avec laquelle il enregistre deux albums.En 1963, il rencontre son jumeau musical, un certain Bert Jansch, lui aussi mythique guitariste de cette scène folk, parti d'Edinbourg pour venir exploser à Londres. Les deux hommes enregistrent d’ailleurs ensemble sous le nom de Bert & John, signant une musique bien à eux, qualifiée de folk baroque. Durant cette décennie, John Renbourn publie plusieurs albums solo pour le label Transatlantic, notamment les sublimes Sir John Alot Of Merrie Englandes Musyk Thyng & Ye Grene Knyghte qui mélange jazz, blues et folk et The Lady And The Unicorn plus axé autour de la musique ancienne.Toujours à la même époque, il joue et enregistre avec Jacqui McShee, chanteuse de chansons folkloriques traditionnelles anglaises, et la violoniste américaine Sue Draheim. Ensemble, en 1967, avec également Jansch, le bassiste Danny Thompson et le batteur Terry Cox, ils forment Pentangle qui deviendra l’un des groupes phares de ce revival folk d’outre-Manche. Une aventure qui durera jusqu’en 1973 après une tournée américaine en 1968 ponctuée par un concert au mythique Carnegie Hall de New York et une prestation remarquée au Newport Folk Festival.Durant les années 70 et 80, John Renbourn ne lèvera pas le pied et continuera d’enregistrer à un rythme assez régulier des albums solo. A la fin des années 70, il travaille également avec le guitariste américain Stefan Grossman. La décennie suivante, il reprend le chemin de l’école pour décrocher un diplôme en composition au College of Arts de Dartington. Il passera alors la plupart de son temps à composer de la musique classique, se produisant occasionnellement lors de concerts folk... Il meurt le 26 mars 2015, à l'âge de 70 ans, emporté par une crise cardiaque à son domicile d’Hawick dans le nord de l’Écosse.© MZ/Qobuz