Logo QUB musique

Nat King Cole

Nat King Cole

Biographie

De son vrai nom Nathaniel Adams Coles, Nat King Cole est un pianiste déterminant dans l’histoire du jazz avant de devenir un chanteur populaire considéré par tous, comme l’un des plus grands crooners de l’histoire de la musique américaine. Né le 17 mars 1919 à Montgomery (Alabama), Nat King Cole aura une vie personnelle très médiatisée, marquée par sa place d'artiste noir dans une société où la ségrégation raciale est importante. Mort le 15 février 1965 à Santa Monica (Californie), son nom est inscrit au Rock and Roll Hall of Fame en 2000 comme influence du genre rock durant le xxe siècle ! Nathaniel Coles étudie le piano très tôt avec sa mère et acquiert de l'expérience en jouant de l'orgue à l’église le dimanche. Il entre à l'École secondaire Wendell Phillips et crée un ensemble jazz, Nat Coles and His Rogues of Rhythm. L'ensemble bat Earl « Fatha » Hines dans un Battle of the Bands à la salle de danse Savoy et reçoit le titre de Prince of the Ivories. Après avoir rencontré en 1936 sa première femme, Nadine Robinson, Nat Coles se joint à elle dans la revue musicale Shuffle Along, le premier spectacle à débuter dans Broadway avec une distribution uniquement noire. En 1937, le pianiste rencontre le guitariste Oscar Moore et le bassiste Wesley Prince et ces trois hommes forment un nouvel ensemble à la demande de Bob Lewis, le directeur de l'Auberge Swanee. Lewis crée un coup publicitaire en demandant que Coles porte une couronne et s'appelle Nat « King » Cole. La couronne ne survit pas mais son nouveau nom subsiste avec la décision de Coles d'éliminer la lettre « s » à la fin de son nom. C’est à cette époque que le pianiste essaie, avec réticence, de chanter avec son trio. Il ne sait pas encore que c'est sa voix qui lui vaudra de passer à la postérité. Il décide néanmoins de poursuivre le chant pour ajouter de la variété à son ensemble qui est alors uniquement instrumental. L'ensemble est connu comme le King Cole Trio et reçoit un contrat d'enregistrement à court terme avec le label Decca. Il enregistre Sweet Lorraine et Honeysuckle Rose et rencontre immédiatement le succès. Ils signent par la suite avec le label Capitol Records et produisent Straighten Up and Fly Right. La chanson se vend à plus d'un million de copies dans la première année et donne la preuve de l'importance de la voix de Nat King Cole. Toujours hésitant de son rôle comme chanteur, il continue de pratiquer le piano, instrument pour lequel il est admiré par tous. Plus tard, Erroll Garner, Oscar peterson ou Ahamd Jamal se réclameront de lui. Le 15 mars 1945, l'album du trio, The King Cole Trio (Vol. 1) devient le premier album numéro 1 sur le Premier Album Chart de la revue Billboard. L'album suivant, The King Cole Trio (Vol. 2) sort en 1946 avec un titre qui remporte un vif succès : For Sentimental Reason. Cet album comprend deux enregistrements très célèbres de Cole, The Christmas Song et Route 66. Dans la première, Nat King Cole chante avec un orchestre à cordes pour la première fois. Cette même année, il devient l'animateur pour l'été (en remplacement de Bing Crosby) du spectacle radio de la chaîne Kraft Music Hall. Il joue également à Las Vegas pour la première fois mais refusera d'y retourner après avoir découvert que le directeur du casino ne permet pas aux noirs d'y entrer. Ce n'est que le début d'une carrière au cours de laquelle il est confronté à de nombreux enjeux raciaux. Nature Boy sort en 1948 sur l'album The King Cole Trio (Vol. 3). Ce single commence à l'établir comme l'un des premiers artistes noirs à trouver autant de succès auprès du public blanc de l'époque. Son hit de 1950, Mona Lisa, est une chanson qu'il n'aimait pas à l'origine. Cependant, la chanson se vend à plus de trois millions d'exemplaires et devient une de ses chansons les plus connues. En 1951, le mot « trio » disparait du titre, albums et spectacles créditent Nat King Cole. La même année sort l'album Unforgettable et le single du même nom devient un autre exemple classique de sa musique et de son succès. L'album est consacré disque de platine en 1953. Cole fait sa première grande tournée en Europe comme soliste en 1954. À partir de 1958, il enregistre plusieurs albums en espagnol incluant Quizás, quizás, quizás qui deviendra un classique. Nat King Cole devient le quatrième afro-américain (avec Bob Howard, Hazel Scott et Billy Daniels) à avoir sa propre émission de télévision, The Nat King Cole Show, une émission qui survit à peu près un an, avant d'être arrêtée le 17 décembre 1957. Cette interruption est dûe au manque de sponsors, en liaison avec la réticence des grandes entreprises à soutenir un homme noir à la télévision. Cependant, Love Is The Thing est un album classé numéro 1 la même année. Le chanteur et homme de médias s'associe avec John F. Kennedy après avoir chanté à la convention nationale démocrate en 1960 lorsque Kennedy est désigné comme candidat à la présidence. Cole chante ensuite pour l'investiture de Kennedy en 1961, avec Frank Sinatra et d'autres artistes célèbres. Kennedy et Cole deviennent de bons amis et le président lui demande son avis pour ce qui concerne le Mouvement des droits civiques aux États-Unis. Atteint du cancer de la gorge, Nat King Cole est capable d'enregistrer son dernier album, L-O-V-E, en décembre 1964 mais il ne voit pas l'album sortir au printemps 1965. Il succombe le 15 février 1965 à l'âge de 45 ans. En 1990, les Grammy Awards lui décernent un prix posthume pour l'ensemble de son œuvre. L'année suivante, sa fille, Natalie Cole, sort un album qui comprend un duo virtuel de la chanson de son père Unforgettable et l'album gagne le prix de L'album de l'année aux Grammy Awards. En 1994, le service postal des États-Unis crée un timbre à son effigie. © JMP/Qobuz