Logo QUB musique

Patti Smith

Patti Smith

Biographie

Celle qui vît le jour le 30 décembre 1946 à Chicago dans l'Illinois est une pythie punk dont l’androgynie revendiquée et la poésie choc pétrifia la Grosse Pomme durant le seventies. Car l’amour de Patti Smith pour l’écrit n’a jamais été une marotte d’adolescente attardée…Rimbaud, Dylan, Genet, Camus, Burroughs et Ginsberg ont ainsi accompagné l’ancienne compagne du photographe Robert Mapplethorpe tout au long de sa vie. Mais le but étant tout de même de faire du rock’n’roll et non de la littérature, Patti Smith a fait du rock’n’roll ! Et plutôt bien. Comme sur son incontournable album Horses. Son aura est déjà grande lorsqu’en 1975 parait ce premier album. La prêtresse du rock new-yorkais ose alors le carambolage entre ses icônes de l’écrit (Rimbaud, Genet, donc) et celles du rock’n’roll (Van Morrison, les Who…). Un alliage typiquement new-yorkais. Album phare du punk de la Grosse Pomme alors naissant, produit par l’ex-Velvet Underground, John Cale, Horses était porté par la furie électrique de la guitare de Lenny Kaye et de celle de deux figures majeures du rock enragé : Tom Verlaine, leader culte des tout aussi cultes Television, et Allen Lanier de Blue Öyster Cult. Un déluge furibard offrant alors à la poétesse l’écrin parfait pour tirer ses tentures de mots rageurs ou charnels.La suite, tout aussi habitée et tout aussi influente, est à déguster dans sa concise discographie de dix albums : Radio Ethiopia (1976), Easter (1978), Wave (1979), Dream Of Life (1988), Gone Again (1996), Peace And Noise (1997), Gung Ho (2000), Trampin' (2004), Twelve (2007) et Banga (2012). © MZ/Qobuz